LA VITICULTURE BIO EN CHAMPAGNE


La viticulture biologique est pratiquée en Champagne depuis les années 70, d’abord par sept vignerons précurseurs : Jacques BEAUFORT (Ambonnay), Jean BLIARD (Hautvillers), Serge FAUST (Vandières), Roger FRANSORET (Mancy), Georges LAVAL (Cumières), Yves RUFFFIN (Avenay Val d'Or), et Pierre THOMAS (Oger).

Elle est reconnue en France depuis 1981 et un réel engouement pour ce mode de culture n'apparaît qu'à partir des années 2000.

En 2018, la production de champagne Bio concerne 204 domaines et 923 hectares de vignes, dont 444 hectares en conversion. Ces domaines se répartissent entre les départements de la Marne, de l’Aube et de l’Aisne. Ils représentent 2,9 % de l'aire d'appellation Champagne, un chiffre qui reste nettement inférieur à celui d'autres appellations (rappel : 12% du vignoble français est conduit en AB en 2018) mais qui correspond à une progression en surface de 38% par rapport à 2017, une augmentation encore inégalée et très prometteuse.

Chiffres 2019 de l'Observatoire Régional de l'Agriculture Biologique.

Téléchargez-ici la fiche "Observatoire de la viticulture bio en Champagne - 2018"


La conversion à l'Agriculture Biologique correspond à la phase de transition vers la certification en Agriculture Biologique. Pour la production de raisins, c'est la quatrième vendange réalisée après l'engagement du domaine auprès d'un organisme certificateur, qui sera certifiées en AB. De plus l'AOC Champagne impose une mise en bouteille au plus tôt le mois de janvier suivant la vendange ainsi qu'un vieillissement en bouteilles de 15 mois minimum, soit 2 années minimum de vinification.

Il faut donc compter au minimum 6 ans, pour produire des Champagnes Certifiés AB, pour un domaine qui démarre une conversion.

Certains vignerons engagés, membres de l'ACB, ne commercialisent donc pas encore de champagne Bio en raison de ce délai.

Retrouvez la liste exhaustive des vignerons engagés en certification bio sur le site de l'Agence Bio :

www.agencebio.org

Liste des Producteurs de Champagnes Bio adhérant à l'ACB


De nombreux vignerons non bio s’intéressent aux pratiques de la viticulture et de la vinification biologiques, notamment en participant aux formations organisées chez les vignerons certifiés, ce qui laisse présager une évolution encore favorable des conversions.

Mais sans engagement AB de leur part, ils ne peuvent être présents sur le site de l'Agence Bio et ils ne peuvent donc prétendre communiquer sur une pratique de la viticulture biologique.